Accueil Non classé Explication du hadith des 73 groupes ou sectes !

Explication du hadith des 73 groupes ou sectes !

0
0
82
73 sectes

Explication du hadith des 73 groupes

 

Un groupe parmi les musulmans propage au sein de la communauté musulmane, une théorie selon laquelle il serait le groupe sauvé, se servant à cet effet d’un hadith qui énonce dans son apparence cette idée de division ou d’éclatement de la communauté de l’islam en 72 groupes égarés voués à l’enfer. Bien évidemment, le résultat de cette idéologie, est que les suspicions frauduleuses apparurent au sein de la communauté et que chacun d’entre nous essaye de démontrer qu’il n’est pas concerné par les groupes déviant tout en taxant les autres de l’être. Ce hadith en question est le suivant : « Les juifs se sont divisés en 71 groupes, les chrétiens en 72 groupes, et ma communauté se divisera en 73 groupes », rapporté par Ahmed. Dans la version d’ibn Maja il y est ajouté : « tous seront en enfer à l’exception d’un groupe. » Dans la version de Tabarani « à l’exception de ceux qui suivent ma voie et celle de mes compagnons. »

Ce hadith fut rapporté par différentes voies, avec différents textes ou contenus, tous précisent cette division, malgré cela il atteint le degré d’authenticité, mais ceci nécessite une explication. Malgré ses nombreuses versions ce hadith n’est cité dans aucun des authentiques ni dans sahih el boukhari ni dans sahih mouslim, il fut répertorié par contre dans d’autres livres de hadith tel le musnad de l’imam Ahmed, ou les sunan ibn Maja, ou encore sunan Atirmidi, sahih ibn hiban, sunan abou Daoud, moustakrak el hakim, sunan Anasa-i, musnad Adarimi. Par ses nombreuses variantes et donc la multiplication de ses voies, ce hadith atteint le degré d’authenticité. Mais toutes les versions rapportés sont faibles à l’exception d’une, ce hadith fut donc classé parmi les hadiths sahih li ‘ayrihi (son authenticité est due à d’autre hadith) en non pas li datihi (par lui-même).

1- Celui rapporté par Abou Hourayra, détient dans son sanad (chaine de transmission) Muhammad ibn ‘Amrou ibn ‘Iqlima qui est reconnu unanimement faible.

2- Celui rapporté par Mou’awiya détient dans son sanad Azhar ibn ‘AbdouAllah al Houzini qui est un Nasibi (qui ressent de l’animosité à l’égard de ahlou el bayt).

3- Celui rapporté selon Anas ibnou Malik, par 7 voies différentes sont toutes faibles, aucune d’elle n’est exempte d’un rapporteur faible ou inconnu.

4- Celui rapporté par ‘Awf ibn Malik détient dans son sanad Abad ibn Youssouf qui fut classé parmi les faibles par l’imam Adahabi.

5- Il fut rapporté par Abou Oumama, dans son sanad se trouve Qatn ibn Nassir qualifié de faible dont les hadiths sont rejetés.

6- Rapporté par AbdAllah ibn ‘Omro ibn el ‘Ass, dans son sanad se trouve AbdAllah ibn Ziyad al Afriqui qui est faible.

7- Rapporté par ibnou Mas’oud, dans son sanad se trouve ‘Aqil el Ja’di, ibn Hajar a dit de lui : « el Boukhari a dit : ses hadiths sont rejeté », « lissan el mizan » 4 /209.

8- Rapporté par ‘Ali, dans sa chaine se trouve Layth ibn abi Salim qui est faible, ibn Hajar a dit de lui dans « el taqrib » : « il mélange beaucoup de hadiths, ses narrations ne se distinguent pas les unes des autres, il fut délaissé. »

La seule version authentique est celle cité en introduction de cette épitre.

Certains savants rapportent que le renforcement d’un hadith par la multiplication de ses voies n’est pas toujours utilisé, d’autant plus dans le domaine que nous abordons à savoir la croyance, qui nécessite uniquement l’utilisation de hadiths hautement fiables et authentiques.

Ibn Hazam a dit concernant la dernier partie du hadith « tous sont en enfer à l’exception d’un », cette partie est inventé.

Le très savant ibn el Wazir dit aussi à ce propos, que dans son sanad se trouve un nasibi donc il est impossible de le croire.

El Chawkani dit aussi concernant la fin du hadith, un grand nombre de mouhadithin (spécialiste du hadith) l’ont rendu faible.

Nous en concluons d’après cette brève analyse que ce hadith pose un soupçon non négligeable sur son authenticité, et qu’il ne doit pas être utilisé dans le domaine de la croyance, afin de diviser la communauté musulmane en 72 groupes déviants, ou égarés.

Mais malgré tout ce hadith a atteint un degré d’authenticité qui doit être pris en considération, et de ce fait il nécessite une explication saine ceci enfin d’en tirer les réels enseignements qui en découlent, mais aussi afin d’éviter de jeter l’anathème sur les différents groupes musulmans, comme le font un certains musulmans aujourd’hui qui s’autoproclament « le groupe sauvé ».

Si nous considérons se hadith dans son sens apparent, à savoir que les juifs se sont divisés en 71 groupes, les chrétiens en 72 groupes, et les musulmans en 73 groupes, il nous apparait clairement que la communauté musulmane est la pire des communautés en ce qui concerne la division, et ceci est inconcevable. Car Allah l’a qualifié comme étant la meilleure des communautés suscités aux hommes, Allah dit : « Vous êtes la meilleure des communautés suscitée aux hommes, vous ordonnez le convenable et interdisez le blâmable et vous avez foi en Allah » (la famille de ‘Imran 110). Allah dit aussi : « Et nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens, comme le messager sera témoins à vous. » (el baqara 143)

Ces deux versets coraniques, sur lesquels ne pèse aucun doute sur leur authenticité proclament clairement, ce caractère d’excellence vis-à-vis des autre communautés, donc il apparait une contradiction flagrante entre ces versets coraniques, et le hadith des 73 groupes ! Peut on en déduire que la sunna peut contredire le coran ? Non aucunement car la sunna fut révélé afin d’expliquer le Coran, nous en déduisons donc que ce hadith nécessite une explication qui le réconciliera avec les sens coraniques.

De plus la sunna regorge de hadiths, qui ont atteint le degré le plus haut de l’authenticité (notoire), qui rapportent tous, que celui qui témoigne qu’il n’y a nul divinité si ce n’est Allah et que Muhammad et Son messager le paradis lui est du, et cela même si il doit subir un châtiment en enfer. Parmi ces hadiths, celui rapporté par el Boukhari : « Allah a certes interdit au feu quiconque dit la ilaha illa Allah, et qui souhaite par cela seulement la face d’Allah ».

Il dit aussi : « Il me fut ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent la ilaha illa Allah, si ils le disent alors ils auront épargné leur sang et leur bien à l’exception de ce qu’ils doivent, et leur jugement revient à Allah. »

Il dit aussi : « Quiconque meurt sans rien associer à Allah entrera au paradis », rapporté par Ahmed et les deux cheikhs.

Il dit aussi : « Quiconque meurt et sait qu’il n’y a nul divinité si ce n’est Allah entrera au paradis », rapporté par Ahmed et Muslim, et beaucoup d’autre hadiths similaires furent rapportés, (bien évidemment l’appartenance a ce témoignage nécessite une compréhension saines dépourvu d’association et de ce qui l’annule (nawaqid el iman)).

Nous savons tous pertinemment que l’ensemble des groupes musulmans, d’est en ouest, du sud au nord, témoignent tous de li ilaha illa Allah Muhammad Rassoulou Allah ! Il apparait encore une fois une contradiction flagrante entre ces hadiths précédemment cités et le hadith des 73 groupes !

Une explication doit être apporté à ce hadith afin d’en tirer une compréhension saine dénuée de suspicions et de conjectures.

Le cheikh Muhammad Saïd Ramadan el Bouti nous a apporté une explication judicieuse afin d’éclairer les esprits qui cherchent la clarté et le discernement, il dit donc : « Le Prophète cita les juifs et leur division, les chrétiens et leur division, il aurait du donc cité (si ils étaient concerné) les musulmans, et dire donc les musulmans se diviserons en 73 groupes, mais il dit plutôt ma communauté. La communauté dans les sciences de la chari’a a deux sens :

1- La communauté de la da’wa

2- La communauté qui a répondu à cette da’wa

La communauté de la da’wa englobe l’ensemble de l’humanité (juifs, chrétiens, athées et..), et tous ceux qui viendront après le Prophète et ceci jusqu’au jour dernier. La seconde communauté est celle qui a répondu positivement au message du Prophète (pour ceux qui souhaite plus d’explication sur cette décomposition voir le site du Docteur Taha el ‘Alwani).

Le Prophète a dit ma communauté se divisera en 73 groupes, et il voulait par cela la première définition à savoir la communauté de la da’wa (« et nous t’avons envoyé comme miséricorde pour les mondes » sourate les prophètes 107). Donc cette communauté mondiale qui est concernée par le message de l’islam se divisera en 73 groupes, et un seul sera sauvé : la communauté de l’islam, dans toutes ses tendances. »

Ceci car nul ne demeurera éternellement en enfer, si ce n’est les négateurs, et un musulman ne sort de l’islam ou devient mécréant que dans la mesure ou il rejette ce qui l’a fait entrer en islam. Donc le groupe sauvé est la communauté de l’islam et non pas un groupe parmi les musulmans comme certains le soutiennent.

 

Les questions que je pose sont les suivante : Pourquoi ces gens sont ils aussi vigilant à répandre se hadith au sein de la communauté musulmane avec cette compréhension suspicieuse ? Pourquoi délaissent-ils les nombreux hadiths authentiques témoignant de l’islamité complète de quiconque dit la ilaha illa Allah, au profit d’un hadith dont l’authenticité fut contestée ? Pourquoi mettre autant d’acharnement à enseigner cette compréhension erronée aux jeunes musulmans avant toutes choses ?

Tout simplement afin de semer la discorde et la division au sein de la communauté musulmane, comment une personne peut elle s’auto proclamer sauvé du châtiment d’Allah à l’instar de ce groupe salafi, alors qu’il est vivant ? A-t-il reçu une assurance de la part d’Allah ? Et comment peuvent ils aussi condamner au feu eternel la majorité des musulmans, alors qu’ils sont toujours en vie ? Bien que nous savons tous, que Allah est avec la majorité et non pas avec la minorité ? Ceci n’est que la marque des sectes renfermées dans leurs doctrines marginales.

Qu’Allah nous guide et les guide et qu’Il réuni notre communauté autour de la ilaha illa Allah ! Amine

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par abdelkadersadouni
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’essuyage sur les « khofaynes »

L’essuyage sur les bottines « el khofayne »   De Abdelkader Arrahbawi tiré du livre :…